Promotion allaitement maternel Suisse

Symposium 2019 à Lausanne

 
24 septembre 2019, l'après-midi au Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV)       

Soutenez les parents, facilitez l'allaitement !

Trois tables rondes sur les sujets Place du père dans le soutien de l’allaitement, Place des pairs dans le soutien de l’allaitement et Allaitement et travail : entre loi et réalité. Chaque sujet sera présenté par trois intervenant-e-s de différents horizons puis discuté.


  • Table ronde 2: Place des pairs dans le soutien de l’allaitement
    • Présentation générale du peer support en population générale et pour les NN hospitalisés (étude Alaïs)
      Dre Céline Fischer Fumeaux, pédiatre, spécialiste en néonatologie
      Pascaline Urfer, infirmière en néonatologie, consultante en lactation IBCLC
    • Peer support en néonatologie
      Cristina Guillet-Trovato, association Né Trop Tôt et Café-au-Lait
    • Discussion





Programme >>
Inscription >>



3.5 L CERP


Rôle du père dans l’allaitement
Valérie Avignon, sage-femme MSc in Midwifery
Sarah Viquerat, infirmière en néonatologie, consultante en lactation IBCLC

Dans la majorité des articles et études qui établissent des liens entre l’allaitement et le père, ce dernier est décrit comme « un facteur important en jeu dans le succès de l’allaitement maternel » (Noirhomme-Renard et al., 2015), ou encore comme « un acteur-clé du soutien de la femme allaitante » (Wagner et al., 2011). De plus, l’étude Epiphane menée en France en 2012 (Salanane, de Launay, Boudet-Berquier & Castetbon, 2012-2013) a montré que la perception du conjoint, mise au même niveau que les séances de préparation à l’accouchement et le contact peau à peau dans l’heure suivant l’accouchement, peut améliorer la pratique de l’allaitement.

Tour d’horizon de la place du père et de sa perception de son rôle dans l’allaitement, de la vision de la femme sur son rôle et réflexion autour des pratiques soignantes.

Place du père dans l’allaitement en Suisse
Gilles Crettenand, programme national MenCare Suisse, maenner.ch

L’Organisation Mondiale de la Santé a déclaré en 2015 comme un objectif prioritaire l’engagement des hommes / des pères pendant la grossesse, à l’accouchement et après la naissance.

HESAV et maenner.ch dans le cadre de son programme MenCare ont souhaité entendre les personnes concernées, en l’occurrence les (futurs) pères, sur leur réalités telles que vécues et ressenties durant cette étape marquante d’une vie. Ce sont ainsi 18 hommes et 14 professionnel-le-s qui témoignent dans le film « La naissance d’un père » (www.naissancedunpere.ch).

Quelle est la place de ces hommes, en Suisse, en 2019 ? On y entendra certes que les pères sont de plus en plus présents. Mais à quel titre ? Sont-ils dans les faits vraiment « avec » ou seulement « à côté » des (futures) mères et des professionnel-le-s de la périnatalité ?

Pour partager sur le sujet, nous visionnerons l’épisode 3 du film, intitulé « Les débuts du père dans la vie familiale », où il est question de l’allaitement et partagerons des propositions de recommandations de bonnes pratiques issues de la littérature et des échanges initiés par le projet « La naissance d’un père » avec des parents et des professionnel-le-s de la périnatalité.


Peer support en Suisse
Natanaelle Perrion, comité Peerwork Suisse

Les approches par les pairs sont en vogue dans de nombreux domaines de la santé (promotion, prévention primaire, secondaire ou tertiaire). Complémentaires au soutien des professionnel-le-s formé-e-s, elles peuvent apporter de nombreux bénéfices. Les approches par les pairs sont recommandées par de nombreux organismes de référence et ont souvent fait preuve de leur efficacité, notamment pour le renforcement de l’acquisition de nouvelles compétences.

Dans cette présentation, nous allons faire un bref survol des différentes approches possibles, des mécanismes en jeu et des différents critères de qualité à étudier et si possible mettre en œuvre pour assurer le succès des projets dans le domaine de l’allaitement. Ce sont par exemple le recrutement, la formation, la supervision, l’évaluation, la participation et le financement.

Nous présenterons l’association PeerWork Suisse qui œuvre dans ce domaine et pourrait être un soutien avec sa future grille d’auto-évaluation. Enfin, si le temps le permet, les premiers résultats d’un projet pilote mobilisant du soutien par les pairs lors de la reprise du travail et la poursuite de l’allaitement seront présentés et discutés.

Allaitement et travail : que dit la loi et quels soutiens apporter aux mères
Isabella Meschiari, juriste pour les consultations « allaitement et travail » auprès de la « Promotion de l’allaitement »

Les lois ne sont pas encore au pas avec l’évolution de la société. La politique au sujet, comme d’autres qui concernent les femmes en général, est liée à un modèle de famille et un rôle de la femme qui sont obsolètes et ne font plus partie de notre réalité.

Le congé maternité de seulement 14 semaines, les pauses d’allaitement rémunérées, dans certains cas difficiles à mettre en œuvre et qui ne sont pas de droit à toutes les femmes, une résistance des employeurs envers les mamans – une espèce qui ne semble pas faire partie de notre société – n’ouvrent certainement pas la voie aux femmes qui souhaitent le meilleur pour leurs enfants et les allaitent, tout en restant actives dans la vie économique et politique.

Les cas concrets dont vous aurez un aperçu sont des tristes histoires qui touchent des femmes de tous les niveaux professionnels indistinctement. La plus belle période de leur vie devient un cauchemar quand elles pensent à la reprise du travail.

Le soutien aux femmes en leur donnant les informations correctes et les instruments pour faire valoir leurs droits est fondamental pour qu’elles n’abandonnent pas le poste de travail à cause de l’allaitement. En fait c’est en restant dans la vie professionnelle qu’elles peuvent contribuer à une évolution du monde professionnel pour que l’allaitement y devienne finalement une normalité et démontrer que les deux mondes peuvent se joindre.

Impact économique du soutien à l'allaitement
Valérie Avignon, Sage-femme, MSc midwifery

La Suisse possède un des meilleurs systèmes de santé au monde mais, selon l’OCDE, il va devoir s’adapter pour faire face à l’augmentation des maladies chroniques (cancer, maladies cardiovasculaires, diabète, etc.) : la Suisse doit se concentrer sur la prévention des maladies.

De nombreuses études ont montré l’effet protecteur de l’allaitement maternel sur la santé de la mère et de l’enfant. Cependant de nombreux écueils guettent les jeunes mères rendant difficile la réalisation des objectifs de l’OMS en lien avec l’allaitement maternel (allaitement exclusif pendant 6 mois et durée totale d’allaitement d’un an) : des difficultés dans la mise en route, un manque de soutien tant professionnel que personnel ou la reprise du travail concourent à limiter la durée de l’allaitement.

Cependant, soutenir l’allaitement maternel semble être un investissement rentable économiquement et il convient donc de le développer au sein d’une politique de santé publique.




Adresse
de fr it en
0
Semaine mondiale                    >Symposiums                               >2019 Zurich2019 Lausanne2018 Lausanne2018 Zurich2017 Lausanne 2017 Zurich 2011-2016InfopostInformations aux médias