Promotion allaitement maternel Suisse

Symposium Lausanne  12 septembre 2017

Soutenir l’allaitement maternel à la maternité: un nouvel enjeu

 

 
En Suisse, 95% des femmes choisissent d’initier un allaitement maternel à la maternité, mais seuls 62% allaitent encore exclusivement après 4 mois (données OFSP 2014). Un enjeu majeur reste donc de soutenir les mères pour leur permettre de poursuivre cet allaitement le plus longtemps possible, et ce même dans les situations complexes, comme lorsque mère et enfant sont séparés suite à une hospitalisation. C’est l’objectif des initiatives développées par le DFME (Département femme-mère-enfant).

PDF programme




(Crédits reconnus: IBCLC: 2,25 CERPs L (317048K); SFFS: 2.5 logpoints; SSGO: 2 crédits formation continue essentielle; autres demandés)
 
 
 















 

 
Mot d'accueil
Etiennette J. Verrey, membre du Conseil de fondation Promotion allaitement maternel Suisse
 
 
Les interventions:
 

 
Partenariat pour L’Allaitement à la Maternité : Développement d’un programme visant à diminuer le stress perçu des mères lié à l’allaitement.
Valérie Avignon. Sage-femme MSc in Midwifery, Chargée de projet

L'allaitement fait partie des cinq principales causes de stress perçu par les mères dans le post-partum immédiat. Un programme de prise en charge du stress perçu à été mis en place au travers des entretiens psycho-éducatifs en 2015. Cependant il n'y a pas eu d'impact sur le stress perçu lié à l'allaitement. Les mères nous font souvent part de leur désarroi face à un manque d'unité dans les prises en charges et à un discours perçu comme discordant. Parmi les soignants, les prises de décisions dans le soutien à l'allaitement ne sont pas toujours faciles car de nombreux éléments doivent être pris en considérations.
 
Donner de la cohérence à nos pratiques, les adapter aux données fondées sur des preuves scientifiques actuelles tout en prenant en compte les attitudes, les croyances et les besoins des mères d'aujourd'hui, ici, en Suisse, sont les objectifs principaux du Partenariat pour L’Allaitement à la Maternité.



Implantation de recommandations de bonnes pratiques selon la méthodologie du JBI: Le traitement des mamelons douloureux chez les femmes allaitantes dans un service de post-partum.
Anick Michon, Infirmière, Consultante en lactation IBCLC
Valérie Avignon. Sage-femme MSc in Midwifery, Chargée de projet


Le lait maternel représente la nutrition optimale pour l'enfant pour prévenir, entre autres, l'otite, les maladies respiratoires ou gastro-intestinales, l'asthme et, dans une moindre mesure, la dermatite atopique. De plus, l'allaitement peut avoir un impact sur le métabolisme de l'enfant, le surpoids et l'obésité jusqu'à l'adolescence. C'est pourquoi l'OMS et les associations de pédiatrie recommandent l'allaitement maternel pendant les six premiers mois de vie du nouveau-né. Toutefois, les jeunes mères rencontrent des problèmes qui pourraient interférer avec le début de la lactation, en particulier les douleurs au niveau des mamelons qui se produisent dans 11% à 96% des cas, selon différentes études. Il est important de fournir le meilleur traitement pour traiter ces douleurs en raison de leur lien avec les taux d'allaitement maternel ainsi que la durée de l'allaitement maternel exclusif. Une revue de la littérature a permis de connaitre et de mettre en place les prises en charge recommandées et évaluées comme étant les plus efficientes dans le traitement des mamelons douloureux chez les femmes allaitantes. L'analyse et les résultats de cette prise en charge seront présentés, illustrées de cas clinique.

Handout



 
Création d’une unité de soutien à l’allaitement maternel en néonatologie
Dr Céline Fischer Fumeaux
Carole Richard Infirmière clinicienne
Nassima Grari Consultante en lactation IBCLC


Plus de 800 nouveau-nés sont hospitalisés chaque année dans le service de néonatologie, suite à une naissance prématurée ou un autre problème de santé. Ces situations de séparation, stress et maladie sont particulièrement éprouvantes pour les familles et critiques pour l’allaitement. La dyade mère-enfant doit en effet face à de nombreuses difficultés compliquant à la fois la mise en route et la poursuite l’allaitement, dans un contexte d’hospitalisation, se prolongeant parfois plusieurs semaines à mois, de multiples contraintes, de fatigue, et d'inquiétudes.
 
Soutenir ces mamans dont les enfants ont encore plus besoin que les autres de ce cadeau en or qu'est le lait maternel est l'objectif de la création de l'unité de soutien à l'allaitement maternel en néonatalogie.
 

 


 

 
Conclusion
Pascale Gerdy ICS unités Post-partum














  L'apéritif


Le stand de Promotion allaitement maternel Suisse



Nous remercions Medela.



 
 


Adresse
de fr it en
0